Présentation

Yacht Class n°30 (sept-oct-nov 2022)

NAUTOR’S SWAN

Dans la ligne des Maxi Swan Yachts, le Swan 98, lancé en 2020 par le célèbre chantier finlandais Nautor, s’appuie sur un formidable savoir-faire et la compétence de l’architecte German Frers pour garantir à l’armateur et son équipage des standards de navigations élevés dans la performance et dans le confort de vie à bord. Visite d’un voilier d’exception.

Texte : Christophe Varène – Photos : DR

Immense. Immense et organisé. En franchissant la passerelle du Swan 98, le pont apparait dans toute son immensité, mais aussi dans son organisation. La fluidité semble le maître-mot dans le design, mais aussi dans la disposition des différentes zones de vie, d’activités de ce maxi-yacht. Le cockpit peut ainsi se diviser en trois espaces à fonctionnalités bien spécifiques. La vaste plage arrière reçoit les deux postes de barre avec leurs tableaux d’instrumentation complets, les commandes du moteur et du propulseur d’étrave étant installées sur tribord. On y trouve aussi un grand nombre de boutons permettant de gérer lumières, drisses et enrouleurs de voile d’avant. Au pied de ces deux consoles légères et à côté des tableaux de commandes hydrauliques, une partie du plancher se soulève pour offrir un plan incliné… horizontal à la gîte pour le confort du barreur. Avec un plan de pont des plus dégagés, celui-ci profite d’une bonne visibilité jusqu’à la proue du bateau. Entre les deux barres à roue, un winch électrique Harken contrôle l’écoute de grand-voile, avec un cale-pied pour le régleur. Dans une zone intermédiaire, quatre autres winches servent au réglage des voiles d’avant. Enfin, la partie avant du cockpit se fait endroit de rencontre et de partage avec une belle banquette en U sur chaque bord et deux tables laissant libre un passage central. A n’en pas douter, on se trouve ici dans l’univers des voiliers très haut de gamme.

Construction fibre de carbone et Epoxy

Ce Swan 98, deuxième exemplaire et membre de la famille des Maxi Swan Yachts avec le 88, le 108 et le 120, est signé, comme nombre de ses frères, par le célèbre architecte argentin German Frers, fidèle compagnon du chantier finlandais Nautor’s Swan depuis plusieurs décennies. Sa ligne se caractérise par une étrave droite qui optimise la longueur à la flottaison et par une importante largeur presque constante sur le tiers arrière pour une meilleure stabilité à la gîte. Les deux gouvernails garantissent sensation et précision au barreur à toutes les allures. La construction de la coque et du pont est réalisée en fibre de carbone imprégnée d’Epoxy sur un noyau de mousse, cette technique assurant rigidité et légèreté à l’ensemble du voilier. Le pont est couvert d’élégantes lattes de teck de 9 mm d’épaisseur collées sous vide à l’Epoxy. Si la version standard comporte un haut niveau d’équipement, de multiples options permettent de personnaliser chaque unité. Parmi ces dernières, au niveau technique et navigation, on peut noter en particulier la quille télescopique, avec un tirant d’eau passant de 4,90 à 3,20 m, le plan de voilure avec grand-voile à corne, pour une surface augmentant de 267,50 à 285 m2, et le beaupré allongé. Les aménagements font aussi l’objet de divers choix avec, par exemple, cabine armateur à l’avant ou à l’arrière. Mais avant de partir visiter l’intérieur du Swan 98, un dernier tour sur le pont s’impose.
Le cockpit se montre donc très accueillant, mais, il faut aussi le noter, très protecteur avec la présence d’une grande capote rangée dans un discret coffre situé juste en avant de la descente principale. En dépassant le mât, avec ses répétiteurs bien lisibles par tout l’équipage – un plus pour les régatiers – et ses deux puissants winches pour les drisses, on découvre le pont avant parfaitement dégagé, en dehors d’un cale-pied central bien utile pour les équipiers lors des manœuvres dans cette zone. Plusieurs coffres permettent de stocker voiles, pare-battages et amarres, celui le plus en avant abritant le système de mouillage, un davier hydraulique basculant et donc invisible en navigation. Pour en terminer avec l’aspect extérieur, le tableau arrière s’ouvre en grand sur un garage pouvant accueillir une annexe de 4,00 m et sert aussi de plage de bain et d’embarquement. Sur le côté tribord, on observe le compartiment logeant la passerelle électrique télécommandée à distance.
Il est temps d’explorer les aménagements intérieurs du Swan 98. Comme sur les derniers modèles lancés par le chantier Nautor, le Swan 98 a bénéficié de l’expertise de Misa Poggi pour la conception des ambiances intérieures. La designeuse italienne a imaginé plusieurs atmosphères dont la Navy Traditional qui joue sur le mélange du bleu marine et du blanc, associé aux teintes « tabac » plus profondes des tissus et du cuir et au teck naturel, ou la Wine Cowes qui marie différentes nuances de rouge et de bordeaux et la chaleur du noyer. Le voilier visité se présente dans une version Spirit of Finland où les coloris blancs des tissus à base de lin et de coton se combinent au brun naturel du cuir et au mélange de chêne clair et de noyer. Le carré, avec ses hublots de pont et ses baies dans le rouf reçoit un éclairage naturel généreux et, à la tombée du jour, l’éclairage direct, avec plafonniers et appliques, et indirect, en particulier sous les marches de la descente, crée une ambiance douce et chaleureuse. Si des mains courantes encadrent la descente, il est possible de regretter leur absence au plafond dans un espace qui semble vaste à traverser lorsque le bateau se trouvera à la gîte.

Croisières transocéaniques et régates

Le carré, surélevé, autant pour loger en-dessous la cale technique avec moteur et générateur que pour autoriser une vue sur mer par les baies du rouf, est entièrement dédié à la convivialité avec, sur bâbord un salon pourvu d’une table basse à caissons, et sur tribord une table acceptant jusqu’à huit convives. En descendant une petite volée de marches et en empruntant la coursive arrière, on passe entre deux cabines invités avec lits jumeaux, chacune ayant son cabinet de toilettes avec cabine de douche, pour déboucher sur la suite armateur. Occupant toute la largeur du bateau, elle est occupée, presque en son centre, par un lit king size et, sur les côtés, par un sofa et un bureau. Deux portes conduisent pour l’une sur un grand dressing avec penderies et tiroirs de rangement et pour l’autre sur une salle d’eau avec cabine de douche.
En avant du carré, sur tribord, la troisième cabine invités dispose d’un lit double et d’un cabinet de toilette, toujours avec cabine de douche. Le reste des aménagements concerne le quartier équipage avec d’abord l’accès au local technique sous le carré et la cuisine. Vaste et bien équipée, avec entre autres un volume de froid conséquent entre réfrigérateurs et congélateur, elle sert aussi de mess pour les membres d’équipage. Avant d’arriver à la descente verticale qui donne accès direct au pont avant, le poste de navigation possède toute l’instrumentation nécessaire pour gérer le bateau dans sa dimension technique et dans la préparation et le suivi de la navigation. Le Swan 98 ne peut vraiment pas renier ses origines, celles d’un chantier au savoir-faire remarquable, tant dans sa tradition que dans son innovation. On l’imagine capable d’évoluer dans toutes les conditions et de s’ouvrir ainsi un large programme de navigation qui s’étend de la croisière transocéanique jusqu’aux régates acharnées.

Fiche technique

Longueur hors-tout
29,60 m
Largeur
6,97 m
Tirant d'eau
4,40 m
Capacité carburant
2 950 l
Eau
1 400 l
Déplacement
62,5 t
Surface de grand-voile
267,50 m2
Surface de génois
220,40 m2
Architecte naval
Frers Naval Architecture & Engineering
Designer intérieur
Misa Poggi
Constructeur
Nautor’s Swan (Pietarsaari - Finlande)
Importateur
Nautor's Swan France (Villefranche-sur-Mer)

Le magazine actuel