Présentation

Yacht Class n°28 (mars-avril-mai 2022)

MULDER YACHTS


Son profil ne trompe pas, cet open hard-top a un côté lobster, très apprécié d’une manière générale et d’une incontestable élégance. De la forme de sa carène à son design extérieur et intérieur, les signatures sont toutes néerlandaises. Une garantie de sérieux et de qualité.


Texte : Alain Brousse – Photos : Olga Dromas


L’Europe peut se vanter d’être le continent numéro Un des constructeurs d’unités à moteur de plus de 20 mètres. Et cela non sans une compétence reconnue dans le monde entier. Parmi les nations conquises au yachting, les Pays-Bas se classent aisément dans le top cinq des chantiers navals, par le nombre de marques et de modèles mais plus assurément par le niveau de qualité. Et Mulder appartient bien à cette catégorie de chantiers qui placent ce dernier en tête de leurs critères.


Un profil de séducteur

Mulder Shipyard est né en 1938. Aujourd’hui, il compte trois sites de fabrication, tous situés à Leiden, une ville toute proche de La Haye. A ses commandes aujourd’hui : Dirk Robert Mulder et son fils Nick pour qui la mer et le yachting sont une passion bien ancrée. La gamme Mulder s’étend de 15 à 45 mètres et se décline ainsi : des flybridge, tel le 36 mètres dont nous avons publié l’essai dans notre numéro 18 de Yacht Class, mais aussi et surtout des unités open hard-top au style « lobster ». Cette apparence, un rien vintage, que Mulder a choisie au début du troisième millénaire, se retrouve sur le dernier né, le Favorite 2200, mis à l’eau au début de cette année pour rejoindre la côte méditerranéenne espagnole. Comme le 36 mètres, cette unité est entièrement construite en aluminium. Nul doute que sa silhouette a ses aficionados, avec son étrave droite et ses courbes fuyant vers la poupe. Coup de chapeau donc au designer Guido de Groot, un concepteur qui a fait ses preuves depuis longtemps avec des yachts à moteur et à voile. Le Favorite 2200 ne risque pas de passer inaperçu, au bon sens du terme… Parmi ses atouts, abordons celui du confort dit extérieur.


C’est tout juste si l’on se rend compte que le Favorite 2200 est aménagé avec un sunbridge. Il y a toutefois le saute-vent inversé, relativement discret pour nous le rappeler, un indice qui nous pousse à jeter un œil sur cet espace de 28,50 m2 depuis lequel on pourra, grâce au poste de commandes sur tribord, apprécier les navigations à l’air libre. Sur bâbord, toujours à l’avant, il existe une banquette trois places. Lors des mouillages, le carré (six places confortables) sera le bienvenu pour les collations ou les repas. Pour se protéger des rayons du soleil, il faudra déplier une toile tendue par des arceaux, un système simple à déconseiller en navigation. A peine moins spacieux, le cockpit (22 m2) n’en demeure pas moins convivial. Le coin repas a été aménagé à bâbord contre la baie vitrée et il est abrité par la casquette du sunbridge. A l’arrière, en surplomb de la plateforme de bain, nous trouvons le traditionnel salon offrant un sofa en U pour six passagers avec, au centre, une table en teck verni au pied télescopique afin de convertir cet équipement en solarium. Le pont avant, garni de lattes de teck à l’instar des passavants, dispose, quant à lui, d’un rouf seulement ouvert en demi-cercle sur sa partie avant et formant une banquette-bain de soleil.


Plus de 2 000 milles d’autonomie en croisière


D’un 22,50 mètres comme ce Favorite, nous sommes en droit d’attendre des aménagements intérieurs favorisant la croisière familiale, en l’occurrence, pour six personnes. Ainsi trois cabines ont été réunies sur le pont inférieur et présentent des surfaces satisfaisantes, salle de bain comprise pour chacune. Soit 15 m2 pour celle revenant au propriétaire et qui se situe à l’avant, et 11 m2 pour les deux doubles dites centrales. Le pont inférieur est assez vaste pour posséder une cuisine à demi ouverte sur tribord (6 m2), placée juste avant la master et face à un salon dont le sofa attend six passagers désireux, par exemple, de visionner un film sur l’écran prévu à cet effet.
Sur ce modèle, point de couchette skipper mais le Favorite 2200 étant un yacht semi-custom, cette option est envisageable. Remontons d’un niveau pour apprécier la convivialité et l’ergonomie de l’espace commun du pont principal. La porte vitrée y accédant depuis le cockpit est sur tribord et l’on pénètre en un lieu clair décoré avec un goût discret : plancher marron foncé en chêne, tissus du sofa et des fauteuils beiges et gris clair. La salle à manger (six convives) est à l’avant, sur bâbord, au niveau de la timonerie qui occupe l’espace tribord et dispose d’un accès direct au passavant. Pour rejoindre le poste de commandes du sunbridge, le barreur devra utiliser l’escalier du cockpit, au demeurant pratique.
Avant de laisser cet open hard-top de type sportfly naviguer dans les eaux méditerranéennes, aux mains de son armateur, une dernière précision : il est doté d’une paire de diesels Volvo D13 à ligne d’arbre de 1 000 chevaux chacun qui lui permettent d’atteindre 22,30 nœuds à plein régime. En bloquant le compteur de vitesse à 17 nœuds, il est capable de couvrir 2 150 milles sans ravitailler. Une autonomie très intéressante pour une unité de cette catégorie.

Fiche technique

Longueur hors-tout
22,50 m
Largeur
6,20 m
Tirant d'eau
1,50 m
Capacité carburant
10 400 l
Eau
2 535 l
Matériau
aluminium
Déplacement
60 t
Motorisation
2 x Volvo D13 diesels
Puissance
2 x 1 000 ch
Vitesse maxi
22,30 nds
Autonomie à
17 nds : 2 150 milles
Architecte naval
Vripack Naval Architects
Designer extérieur
Guido de Groot
Designer intérieur
Guido de Groot
Constructeur
Mulder Yachts (Leiden – Pays-Bas)

Le magazine actuel