Présentation

Yacht Class n°27 (dec 2021/jan-fev 2022)

Jeanneau – Groupe Beneteau


Quatrième modèle de la gamme, le Jeanneau Yachts 60 mise sur une forte personnalisation, que ce soit dans le gréement ou au niveau des aménagements, pour s’adapter à tous les désirs de navigation. Son design est soigné et il possède bien des atouts pour de la croisière rapide ou des voyages au long cours.


Texte : Christophe Varène – Photos : Jean-Jacques Bernier et Jérôme Kelagopian


Alors que la vie reprend peu à peu son cours normal et que l’été offre l’opportunité de retrouver en mer un sentiment de liberté oublié ces derniers mois, l’occasion est trop belle d’essayer le dernier-né de la gamme d’excellence du chantier français Jeanneau, le Yacht 60. Rendez-vous est pris à Canet-en-Roussillon, non loin des Pyrénées et du charmant village de Collioure, et, un plaisir ne venant jamais seul, les conditions météo s’annoncent, si ce n’est ensoleillées, du moins agréables pour naviguer avec 12 à 15 nœuds de vent. Dès que l’on met le pied à bord du Jeanneau Yacht 60, le sentiment vous prend d’être à bord d’un bateau résolument haut de gamme. Les lignes sont fluides, avec un arrière large et un volume assez important dans le tiers avant, le plan de pont se fait rationnel et dégagé avec des passavants à la douce inclinaison quand les deux postes de barre libèrent un cockpit dédié à la convivialité. Les manœuvres de port se déroulent avec aisance, toutes les commandes moteur ainsi que les propulseurs (rétractable à l’arrière et en tunnel à l’étrave) étant regroupés au poste de barre tribord.


Prévu pour naviguer en équipage réduit


Essayé dans une version Performance, la grand-voile du Jeanneau Yachts 60 grimpe rapidement le long du mât et, avec 15 nœuds de vent apparent et un clapot prononcé, la trinquette est déroulée. Autovireuse, cette dernière permet d’enchainer quelques bords de près avec aisance et le voilier glisse aux alentours des 7 nœuds. Les sensations à la barre sont plaisantes avec une réelle réactivité de la carène. Il est alors temps d’ouvrir l’angle du vent, de ranger la trinquette et de dérouler le génois : le bateau accélère et, dans des conditions de vent identiques, affiche jusqu’à 9,5 nœuds de vitesse. Pour faciliter l’utilisation en équipage réduit, l’ensemble des drisses et écoutes reviennent sur les quatre winches électriques commandables depuis la console tribord. Un système hydraulique permet de gérer les réglages du hale-bas et du pataras.


Une large et haute capote vient protéger l’ensemble du cockpit ce qui rend cette zone des plus agréables en navigation et, dans le cas d’une version à vocation hauturière, un arceau formant un hard-top avec partie centrale ouvrante en toile recouvre toute la partie arrière, y compris les postes de barre. Parfait pour naviguer sous toutes les latitudes et dans toutes les conditions. Pour en terminer avec l’extérieur, il faut aussi remarquer le garage à annexe (jusqu’à 2,90 m avec un hors-bord de 15 ch) déporté sur bâbord et s’ouvrant par une large plateforme : cette disposition a, on le verra, une forte incidence sur les aménagements intérieurs, en particulier dans le cas d’une suite armateur à l’arrière.


Cela fait maintenant 17 ans que la gamme Jeanneau Yachts est apparue et ce sont aujourd’hui plus de 1 000 unités qui naviguent dans le monde, réparties entre les 51, 54, 60 et le dernier-né, le Jeanneau Yachts 60. Avec cette famille, le chantier hexagonal cherche clairement à faire évoluer son image et à intégrer le marché des yachts de luxe avec un niveau de prestation supérieur et un design plus racé, plus élégant. Pour répondre à des attentes ou à des programmes de navigation divers, le Jeanneau Yachts 60 se compose « à la carte » : il propose deux tirants d’eau (2,55 m en standard et 2,10 m en option), quatre types de mât (classique en standard, à enrouleur, performance ou carbone en option), et bien sûr différents aménagements intérieurs – jusqu’à 19 versions – avec de trois à six cabines et suite armateur à l’avant ou à l’arrière. La construction est soignée avec, entre autres, contremoulage du pont, cloisons stratifiées pour reprise des bas-haubans, et une importante recherche sur le poids a été menée, en particulier avec l’utilisation d’un gréement cathédrale qui diminue les poids dans les hauts et donc abaisse le volume du lest. Les ambiances jouent au choix la carte de la modernité, avec un chêne clair, ou celle de la tradition avec un teck foncé.


Cabine master à l’arrière et cabines invités à l’avant


Le Jeanneau Yachts 60 de notre essai présente une atmosphère contemporaine et, en pénétrant dans le carré, l’impression de volume et de luminosité domine grâce à la présence des nombreux hublots zénithaux et latéraux. D’où que l’on soit, assis ou debout, la vue sur l’extérieur est remarquable. Par choix du propriétaire, le salon se situe sur bâbord, avec une table télescopique pour s’adapter au moment de la journée. En face, l’espace est occupé par deux fauteuils, mais il peut aussi recevoir une longue banquette ou un sofa avec une table à cartes. La cuisine se situe sur l’avant, en léger contrebas, et s’étale sur toute la largeur avec juste un passage central qui mène aux cabines invités. Avec ses deux U de chaque côté, cette cuisine paraît très fonctionnelle pour la navigation avec un équipement généreux (deux frigos dont un à tiroir, cuisinière trois feux avec hotte, micro-ondes…) à compléter si besoin avec une cave à vin, un cellier étant prévu dans le plancher.
Les cabines invités sont donc situées, sur ce bateau, à l’avant et elles possèdent chacune son propre cabinet de toilette avec douche. Particularité intéressante, la cloison centrale qui les sépare est entièrement escamotable pour obtenir un espace très vaste. La pointe avant s’équipe à la demande comme une soute à voiles, une cabine double ou une cabine skipper avec cabinet de toilette. La cabine armateur à l’arrière profite donc de la position décalée du garage à annexe pour offrir un grand couchage double sur tribord avec penderie et rangements, un sofa et une belle salle d’eau sur bâbord. Avec ses nombreuses facettes et son potentiel de personnalisation, le Jeanneau Yachts 60, tout en restant manœuvrable en équipage restreint, est prêt à accompagner, avec élégance et raffinement, tous les programmes de navigation.

Fiche technique

Longueur hors-tout
18,28 m
Largeur
5,20 m
Tirant d'eau
2,55 m
Motorisation
110 ch
Capacité carburant
318 l
Eau
380 l
Déplacement
20 170 kg
Surface de grand-voile
72 m2 (enrouleur)
Surface de solent autovireur
59 m2
Surface spi
asymétrique : 250 m2
Architecte naval
Philippe Briand Yacht Design
Designer intérieur
Andrew Winch Design
Constructeur
Jeanneau (Les Herbiers)

Le magazine actuel