Présentation

Yacht Class n°28 (mars-avril-mai 2022)

ICE YACHTS


Le chantier italien ICE Yachts s’appuie sur une longue expérience pour concevoir et construire des voiliers performants et raffinés, à l’image de ce 70. Avec son design soigné, son généreux plan de voilure et ses aménagements marins et chaleureux, il s’adapte à toutes les envies, entre navigations lointaines et courses côtières acharnées.


Texte : Christophe Varène – Photos : DR


Il y a trois ans, la découverte du chantier italien ICE Yachts, avec l’essai de l’ICE 60, avait été pour nous une belle surprise. Aussi, lorsque Marco Malgara, dirigeant de cette entreprise qui fête ses dix ans en 2022, nous a proposé une sortie en mer à bord de l’ICE 70 lors du dernier Cannes Yachting Festival, la tentation était trop forte et notre réponse résolument positive.
L’embarquement se fait à Port Canto et la densité de voiliers donne, dès les amarres larguées, l’occasion de juger de la manœuvrabilité de ce grand voilier : du bout des doigts et avec l’aide des propulseurs d’étrave et de poupe, la sortie se déroule en toute tranquillité et sérénité. En fin de journée, la brise est légère et le plan d’eau sillonné de toutes parts par des motor yachts sortis du Vieux Port pour des tests de navigation. Devant ce trafic bruyant qui lève un mauvais clapot, décision est prise de mettre le cap vers les îles de Lérins et, au-delà, vers des eaux plus libres.


Réactif et agréable a barrer


Avec de nombreux invités à bord, pour la plupart rassemblés dans le cockpit, la mise en action de l’ICE 70 pourrait bénéficier d’une forte main d’œuvre, mais l’équipage souhaite démontrer que les voiles peuvent s’envoyer sans y avoir recours. La grand-voile, gréée sur une bôme à enrouleur, monte sans difficulté, vite suivie par le déroulement du génois. Dans moins de 10 nœuds de vent, les presque 260 m2 de voilure permettent à la jolie carène dessinée par le cabinet d’Umberto Felci de glisser aussitôt à 8 nœuds, entre 30 et 40° du vent apparent. A peine sorti du dévent des îles Sainte-Marguerite et Saint-Honorat, la carène accélère et le barreur prend un réel plaisir à sentir des réactions à la moindre de ses sollicitations. Devant lui, que ce soit sur bâbord ou sur tribord, il dispose d’un tableau de commande permettant de gérer l’ensemble des manœuvres pour les voiles et pour le moteur. Un homme de quart seul peut réagir efficacement à toutes les situations et évolutions météo. L’envoi du Code 0 s’effectue aussi en quelques instants et, en ouvrant un peu l’angle du vent, la vitesse gagne facilement 2 ou 3 nœuds. Mais dans une brise mollissante, il est temps de rentrer au moteur : avec 195 ch, le puissant Yanmar autorise une vitesse de croisière de 8,5 nœuds à 2 000 tr/min avec une consommation aux alentours de 11 l/h, soit une autonomie d’environ 750 milles.


Un plan de pont bien dégagé


L’ICE 70 bénéficie d’un haut niveau de savoir-faire car, si la marque est récente, le chantier repris en 2012 par Marco Malgara a plus de trente ans d’existence et a mis à l’eau plus de 80 yachts en custom et semi-custom. Aujourd’hui, la construction des neuf monocoques (de 52 à 100 pieds) et des deux catamarans (64’ et 72 pieds) de la gamme ICE est réalisée en infusion hybride carbone et Epoxy. Le résultat est, pour l’ICE 70, un poids raisonnable de 25,5 tonnes, dont un tiers de lest fixé à une quille télescopique faisant varier le tirant d’eau de 2,80 à 4,50 m. A ces exigences techniques correspondent aussi une recherche esthétique et pratique. Ainsi, le plan de pont se veut dégagé, pour faciliter les déplacements, et raffiné avec ses lattes de teck. Si l’arrière du bateau, au-dessus du garage pouvant accepter une annexe de 3 m, est dévolu à la navigation, le cockpit se fait des plus conviviaux avec une grande table centrale à rabats et deux banquettes en vis-à-vis, le tout bien à l’abri derrière la capote en avant de la descente et ombragé par le bimini rigide. Et si le rail d’écoute de grand-voile traverse cet espace, un capot amovible peut le recouvrir au mouillage pour plus d’élégance et de sécurité.


Avec trois ou quatre cabines


Véloce et facile à manœuvrer pour la croisière hauturière, voire les régates, l’ICE 70 sait aussi se faire confortable et marin dans ses aménagements intérieurs. Les six marches de la descente donnent tout de suite le « la » avec une bonne ergonomie et la présence de deux barres de maintien latérales. Le premier regard dans le carré permet d’apprécier l’espace général et la chaleur de la décoration d’inspiration maritime avec une essence de bois à la douce couleur miel et à l’utilisation d’un cuir bordeaux sur les placards et pour le gainage des mains courantes. La lumière naturelle vient des hublots de pont et de coque, ainsi que des bandeaux vitrés sur le pourtour du rouf. La disposition du carré est plutôt classique avec la table de navigation sur tribord en bas de la descente – il faut noter les grands écrans tactiles sur lesquels le skipper peut visionner les images filmées par les caméras pivotantes à 360° placées sous les barres de flèche : parfait pour surveiller la bonne marche du bateau, même de nuit ! -, un salon en U et la belle table transformable en couchage de veille sur bâbord. Vers l’avant, le puits de quille est habilement habillé pour se faire discret et il s’équipe même d’un grand écran TV à regarder depuis un confortable canapé. En avançant dans l’ICE 70, on découvre une cabine VIP sur bâbord, avec salle d’eau privative, et, occupant la partie avant, la suite armateur avec bureau, bibliothèque, placards, salle d’eau avec siège type sauna et toilettes séparées. Cette suite peut aussi, au choix du propriétaire, s’étendre à l’arrière sur toute la largeur du bateau pour davantage de volume. Dans le cas du voilier de l’essai, la troisième cabine (une configuration quatre cabines est aussi proposée par le chantier) se situe à l’arrière tribord, le côté bâbord accueillant une grande cuisine pratique et suréquipée avec un accès direct à un poste équipage. Partout, les finitions sont remarquables avec, en particulier, un réel effort sur l’insonorisation, mais aussi la présence de mains courantes au plafond du carré, de petites fargues sur les meubles et des espaces techniques propres, clairs et bien agencés.
L’ICE 70 se trouve à la frontière des super yachts par le soin apporté à son design et la juste balance entre la recherche de performances véliques et la quête de confort, tant dans les espaces de vie extérieurs que dans la dimension chaleureuse de ses aménagements. Quel que soit le programme de navigation souhaité, ce beau voilier possède tous les éléments pour répondre présent.

Fiche technique

Longueur hors-tout
21,30 m
Largeur
5,76 m
Tirant d'eau
2,80 / 4,50 m
Motorisation
195 ch
Capacité carburant
1 200 l
Eau
1 100 l
Déplacement
25,5 t
Surface de grand-voile
148 m2
Surface de génois
111 m2
Surface de Code 0
238,60 m2
Surface Gennaker
377,60 m2
Architecte naval
Felci Yacht Design
Designer intérieur
Felci Yacht Design
Constructeur
Ice Yachts (Salvirola - Italie)
Importateur
Bernard Gallay Yacht Brokerage (Montpellier)

Le magazine actuel