Présentation

Yacht Class n°17 (juin-juillet-août 2019)

Grand Banks


Plus grande unité de la gamme, le Grand Banks 60 existe en version SL, pour Skylounge, magnifique espace protégé pour un pilotage tout en confort. Mais fort de six décennies d’expérience et de savoir-faire, le chantier sait aussi profiter des avancées technologiques pour développer des unités contemporaines au caractère marin toujours affirmé.


Texte : Christophe Varène – Photos : DR


Embarquer sur un Grand Banks reste, depuis plus de 60 ans, une expérience incomparable et la visite du dernier-né du chantier, installé à Singapour et en Malaisie, ne déroge pas à la règle. Bien sûr, on pense retrouver à chaque fois les mêmes lignes intemporelles, le superbe travail de menuiserie, les incomparables qualités marines, bref tout ce qui a fait la renommée du chantier. Et comme à chaque fois, on arrive encore à être surpris par les innovations et les touches de modernité apportées ici et là. Le Grand Banks 60 SL, lancé au dernier salon de Fort Lauderdale (2018), se situe bien dans la continuité des yachts de ce constructeur ancré dans la tradition, mais projeté vers l’avenir. La silhouette conserve le principe des bordés visibles sur la coque, mais elle s’est affinée avec un franc-bord évolutif et abaissé vers l’arrière. Dans cette version skylounge (SL), le Grand Banks 60 perd sans doute un peu en fluidité, mais cet incroyable « salon de ciel » lui apporte aussi un petit côté « fishing made in USA » qui le rend plus sportif. Les progrès dans les matériaux de construction permettent de réaliser toutes les superstructures en composite (fibre de carbone en infusion), ce qui diminue considérablement le poids et permet d’abaisser le centre de gravité pour plus de confort et de performance en mer. Les données annoncées par le constructeur se font alléchantes avec une vitesse en pointe de 31 nœuds, mais il faut surtout apprécier son autonomie de 2 000 milles à 10 nœuds en parfaite harmonie avec la philosophie de ce trawler bien dans son temps.


Un caractère marin inné


Parce que les Grand Banks sont des unités de voyage, des yachts au long cours, le sens marin est bien présent dans les détails. La plage arrière, large et pratique, reçoit de belles rambardes pour sécuriser cette zone qui propose une cuisine avec évier et plancha. Un large portillon mène au cockpit, bien protégé par l’ample casquette, et de part et d’autre de l’habitacle deux larges passavants, eux aussi bien abrités avec haut pavois, portes de coupée, balcon et petit auvent, courent jusqu’à la proue. En ce lieu, le pont est dégagé et pourra s’aménager selon les envies de chacun. Dans la pointe, près du guindeau électrique extérieur, la baille à mouillage est vaste avec puits à chaîne et stockage pour amarres. Pénétrer dans le carré, c’est un peu comme rentrer chez soi ou retrouver un lieu familier : la profusion de boiseries crée une atmosphère chaleureuse, mais le contraste entre vernis brillant et satiné apporte une touche plus contemporaine. Une main courante traverse le plafond dans sa longueur – plus qu’un détail, un indispensable en navigation – et divise le carré entre un salon sur tribord, avec deux petites banquettes, table basse et TV escamotable dans l’un des dossiers, et la belle table sur bâbord, avec banquette en L, pour 6 convives. La cuisine occupe la partie avant et un meuble en hauteur coupe le volume du carré et marque la séparation entre les espaces de vie.
Près de la porte donnant accès au passavant tribord, un escalier sans contremarche pour l’alléger conduit au « skylounge », espace-clé de ce Grand Banks 60. Véritable timonerie en altitude, on y trouve le seul poste de pilotage du bord avec deux – très – confortables fauteuils (repose-pieds escamotables, accoudoirs relevables…), mais aussi un salon avec une belle table, un réfrigérateur, des rangements et même un cabinet de toilette. Le tableau de bord est bien garni avec deux grands écrans pour gérer tous les paramètres de navigation et de suivi technique du bateau. Cet espace clos et lumineux s’aère en quelques secondes avec ses baies électriques à l’arrière et sur chaque bord et les hublots de toit ouvrants. A l’arrière, une porte conduit à une terrasse où se trouve l’emplacement pour l’annexe et sa grue de mise à l’eau : lorsqu’il est dégagé, cet endroit, déjà doté de rangements, devient lieu de convivialité à aménager.


Trois cabines sur le pont inférieur


En redescendant dans le carré, quelques marches permettent de partir à la découverte des cabines. Sur tribord, une première cabine reçoit deux lits simples, mais avec une disposition originale : l’un se trouve dans l’axe du bateau, près de la porte, alors que l’autre est placé en travers, sous le carré, en bas de quelques marches : à coup sûr, les enfants (petits et grands) apprécieront ce refuge isolé. A l’avant, la cabine double pour les invités présente un lit king size, une coiffeuse, des rangements et une penderie. Le cabinet de toilette est commun avec la première cabine. Sur bâbord, la (presque) suite armateur offre un vaste lit double, d’immenses penderies, un écran TV et une belle salle d’eau. A tous les niveaux, le confort est bien présent avec des finitions soignées et de nombreuses attentions pour faciliter la vie à bord. Ce 60 SL est définitivement un Grand Banks.

Fiche technique

Longueur hors-tout
19,90 m
Largeur
5,85 m
Tirant d'eau
1,40 m / 1,20 m avec IPS
Capacité carburant
5 800 l
Eau
1 100 l
Matériau
composite (carbone et infusion)
Déplacement
28 t
Motorisation
2 x Volvo Penta D13
Puissance
2 x 900 ch
Vitesse maxi
31 nœuds
Autonomie à
10 nœuds : 2 000 milles
Architecte naval
Grand Banks
Designer extérieur
chantier
Designer intérieur
chantier
Constructeur
Grand Banks (Singapour)

Le magazine actuel