Présentation

Yacht Class n°27 (dec 2021/jan-fev 2022)

Ferretti Yachts


Après une première apparition au salon de Venise en juin 2021, le vaisseau amiral de la gamme Ferretti Yachts s’est totalement dévoilé au Cannes Yachting Festival de la même année. Les superstructures parlent d’elles-mêmes, son habitabilité est d’une norme supérieure.
Il symbolise incontestablement l’art de voyager en famille.


Texte : Alain Brousse – Photos : DR


Difficile de trouver une marque qui représente mieux que Ferretti Yachts le style flybridge. Plus encore, tout en ne cessant d’évoluer, les modèles préservent leur ADN qui font d’eux des yachts dont les lignes ne vieillissent jamais prématurément et de ce fait conservent généralement une bonne cote sur le marché du brokerage. Ainsi, la gamme ne compte pas moins de huit modèles : 500, 550, 670, 720, 780, 850, 920 et depuis cette année, le plus long, le Ferretti Yachts 1000. Mis à l’eau en mars 2021 à Cattolica (Adriatique), il fut ensuite livré à son propriétaire, en l’occurrence un Français passionné de yachting. Cette unité est née de l’association des départements internes Ferretti : Product Strategy Committee et Ferretti Group Engineering Department. La marque a fait également appel aux compétences de l’architecte et designer Filippo Salvetti pour les lignes extérieures, qui avait précédemment exercé ses talents sur le Ferretti 670. Hautement défendu sur l’avant, ce trois ponts dégage un incontestable dynamisme et une envie d’en découdre avec des mers pas toujours des plus tranquilles. Dans tous les cas, Ferretti Yachts va nous démontrer une nouvelle fois son talent pour concevoir un 30 mètres dédié à la croisière, quelle que soit sa durée.


Des espaces extérieurs parfaitement mis en valeur


En posant le pied sur la passerelle qui nous permet de rentrer dans le « monde » de ce flybridge, inévitablement nous visualisons tout d’abord la poupe, lieu privilégié lors des mouillages et remarquons aussitôt que le tableau arrière, incliné, est doté d’une banquette sur toute sa largeur, pouvant faire office de solarium. Il se soulève sur un garage accueillant un tender de 4,35 m et un jet-ski. La plateforme de bain est en grande partie hydraulique ce qui facilite la mise à l’eau de l’annexe. Accédons au cockpit dont les 25 m2 sont entièrement protégés par la terrasse du pont supérieur et apprécions à sa juste valeur le coin salon qui pourra tout à loisir se transformer en un espace repas pour six convives maxi qui jouiront d’une vue mer parfaite grâce à la rambarde translucide. De chaque bord du cockpit, un escalier mène au sundeck (30 m2), depuis lequel on accède au pont avant, les passavants du pont principal ne courant que sur la moitié de la longueur du Ferretti. Ce pont supérieur réunit tout ce que l’on est en droit d’attendre d’un tel lieu de détente. A commencer par un espace salon qui pourra tout aussi bien recevoir de trois à quatre transats. Place aux agapes avec, sous un toit surélevé en composite carbone, un carré très confortable pour huit passagers mais aussi un bar et un meuble cuisine équipé d’un grill. Tout à l’avant du sundeck, à tribord, un poste de commande agrémenté de deux sièges et sur bâbord deux autres fauteuils histoire de s’enivrer d’air iodé au cours des navigations. A cet endroit, on remarque aussitôt un accès à un demi-pont, en l’occurrence celui consacré à la timonerie qui n’offre qu’un seul fauteuil central, dévolu, comme il se doit, au capitaine. Sans être idéale la visibilité à la barre n’en est pas moins suffisante, notamment pour les manœuvres de port. Le système vidéo sera cependant d’une aide précieuse… Poursuivons  » le tour du propriétaire » des espaces extérieurs. Les passavants qui accèdent au pont avant se situent sur le pont supérieur. Cet espace a été conçu pour le plus grand confort des passagers. A preuve, le solarium du pont portugais et les deux salons symétriques (sofas et tables basses du rouf).


Le confort est omniprésent

Dès notre premier contact avec ce 30 mètres, nous avions remarqué que la partie vitrée des superstructures au niveau du pont principal ne manquait pas de surface. Nous en avons eu la confirmation en pénétrant dans l’espace commun avec, en comité d’accueil, un salon dont le sofa attend avec impatience six passagers qui s’empliront les yeux du spectacle de la mer tandis que le soir un super écran TV leurs offrira des vidéos d’une autre nature. Un simple meuble bas sépare ce lieu de la salle à manger dont la table convient à huit convives qui n’hésiteront pas à ouvrir à cet endroit la baie vitrée latérale sur chaque bord, a fortiori si le soleil est de la partie. Pour des raisons évidentes de pratique, la cuisine principale indépendante (8 m2) est à quelques mètres de la salle à manger sur bâbord. La coursive de tribord se dirige droit vers les « appartements » de l’armateur, soit 28 m2, dont l’espace couchage qui occupe toute la largeur et dispose de chaque bord d’un grand hublot rectangulaire à mi hauteur. Le lit king size fait face à la cloison de la salle bain, recouverte sur toute sa surface d’un miroir avec un écran TV intégré. La salle de bain est également « full beam » et elle possède des WC et une douche, tous deux indépendants. La master dispose d’un vrai dressing. Le pont inférieur du Ferretti 1000 rassemble quatre cabines invités dont deux VIP de 15 m2 et deux guests de 10 m2, chacune dotée d’une salle de bain, un avantage si l’armateur place son unité en charter. Le volume avant du pont inférieur revient à l’équipage : une cabine capitaine et deux cabines avec chacune un double bannette. Il existe aussi un coin mess pour trois de ses membres.
Dernier aspect et non des moindres, les performances : dans sa version standard, soit 2 x 2 186 ch MTU diesel, le nouveau Ferretti file 24 nœuds à plein régime. Il existe cependant une puissance supérieure, 2 x 2 650 ch pour une vitesse maxi de 28 nœuds. A noter également que la marque propose quatre versions d’aménagements du Ferretti Yachts 1000, chacune dédiée à un continent particulier : Europe, Etats-Unis, Asie et Moyen-Orient. Celle présentée ici est européenne.

Fiche technique

Longueur hors-tout
30,13 m
Largeur
6,81 m
Tirant d'eau
2,28 m
Capacité carburant
9 000 l
Eau
1 320 l
Matériau
polyester et composite
Déplacement
à vide : 98 t
Motorisation
2 x MTU 16V2000 M86 diesel
Puissance
2 x 2 186 ch
Vitesse maxi
24 nds
Architecte naval
Ferretti Yachts
Designer extérieur
Product Strategy Commitee / Ferretti Group Engineering Department / F.Salvetti
Designer intérieur
Ideaitalia
Constructeur
Ferretti Yachts (Forli – Italie)
Importateur
Abys Yachting (Saint-Tropez - Antibes - Monaco)

Le magazine actuel