Présentation

Yacht Class n°25 (juin-juil-août 2021)

Groupe Beneteau


Deuxième voilier de la gamme Oceanis Yacht, après le 62 lancé en 2016, le 54 propose un design moderne et élégant pour une grande facilité d’utilisation, surtout équipé en série de son mât à enrouleur. Les aménagements intérieurs confortables se veulent marins, pratiques et raffinés pour embarquer six personnes prêtes à goûter aux joies de la croisière.


Texte : Christophe Varène – Photos : Gilles Martin-Raget et Nicolas Claris


En ces temps placés sous le signe des restrictions, chaque sortie en mer prend une saveur particulière, décuplée, intense. Lorsqu’en plus il s’agit d’aller essayer le tout nouvel Oceanis Yacht 54 à Port Ginesta, au sud de Barcelone, on sait que le plaisir va être de la partie. Avec des conditions de vent medium – une brise passant gentiment de 8 à 15 nœuds, avant de s’évaporer peu à peu – et sous un agréable soleil automnal, ce dernier-né de la gamme croisière de Beneteau va pouvoir exprimer l’essentiel de son potentiel et démontrer sa capacité à offrir à son équipage confort et facilité de manœuvres. Cette dernière se confirme dès le départ du quai, une opération effectuée avec aisance grâce aux aides à la navigation de l’Easy Sailing : sous ce terme, sont regroupés le Ship Control, installé en série – qui permet de gérer l’ensemble des données techniques du voilier (éclairage, batteries, motorisation, jauges des réservoirs…) auquel s’ajoutent, en option, l’Assisted Sail Trim (AST) qui règle les voiles en fonction du vent apparent et le Dock & Go pour les manœuvres de port avec son joystick qui pilote le propulseur d‘étrave et une embase saildrive pivotant à 360°. Et c’est bien ce dernier système qui sécurise les départs et approches de ponton.


Les performances sont bien au rendez-vous


Equipé d’un mât à enrouleur et d’un génois sur enrouleur, l’envoi des voiles ne pose aucune difficulté et, même en équipage très réduit, la dimension physique de cette opération sur un gréement classique disparaît totalement. Proposée en série, afin de maximiser les plaisirs de la croisière, cette configuration peut être remplacée par un mât traditionnel avec, sans doute, un gain certain en performance : avec 1,80 m de hauteur supplémentaire, la surface de voilure au près augmente en effet de 25 m2. Avec un vent léger, autour de 8 nœuds, la vitesse de l’Oceanis Yacht 54 dépasse les 6 nœuds et elle va suivre la courbe de progression des risées pour se stabiliser autour de 8,5 nœuds à 45° du vent apparent. Après quelques bords, qui s’enchaînent sans fatigue et font apprécier la réactivité du bateau, il est temps d’ouvrir l’angle et de remplacer le génois par un Code 0 de 123 m2 (135 m2 dans la version mât classique). Dans un vent plus soutenu à 13,5 nœuds, l’allure augmente jusqu’à 9 nœuds et l’on sent bien que la carène ne demande qu’à accélérer encore. Le cabinet d’architectes Biscontini Yacht Design avait déjà collaboré avec Beneteau pour le First Yacht 53 et l’on retrouve sur l’Oceanis Yacht 54 les mêmes sensations et le même niveau de performance. Le retour au port permet de noter la vitesse de croisière au moteur, un diesel de 80 ch, située à 7,5 nœuds pour un régime de 2 500 tr/min, sachant que le maximum se trouve un peu au-dessus des 8,5 nœuds.


Un atout : les deux postes de barre


Le barreur profite des deux postes de barre pour toujours se placer avec le meilleur angle de vue sur les voiles qu’il peut régler à loisir, sans se déplacer, les winches et taquets étant positionnés à portée de main. Il dispose aussi de deux tableaux de commandes, celui sur tribord étant davantage dédié à la navigation avec un bel écran B&G et les commandes du moteur, alors que sur bâbord il est possible de gérer l’ouverture du garage à annexe, la position des tables de cockpit et les éclairages. La circulation est facile grâce à un plan de pont bien dégagé vers l’avant, avec deux petites marches sur les passavants pour accéder au solarium installé en avant du mât, mais aussi dans le cockpit avec le passage central entre les deux tables télescopiques transformables en bain de soleil. Comme sur les autres Oceanis, l’écoute de grand-voile est reprise sur l’arceau et libère ainsi de l’espace dans cette zone appréciée en mer et au mouillage. Le tableau arrière s’ouvre sur un garage susceptible d’accueillir une annexe, flotteurs gonflés, de 2,40 m.


Des aménagements intérieurs modernes et lumineux


Le design soigné à l’extérieur se retrouve dans les aménagements puisque l’ensemble a été conçu par Lorenzo Argento, avec à chaque fois des marqueurs forts comme les lignes épurées et le souci permanent de faire de l’Oceanis Yacht 54 un voilier aussi à l’aise et confortable en navigation qu’au port. Deux ambiances sont proposées, noyer ou chêne clair, cette dernière étant celle du bateau de l’essai. Le carré se caractérise par son aspect contemporain et lumineux, mais de nombreux détails seront appréciés par les marins, à commencer par la descente pratique avec ses deux montants latéraux, les fargues présentes sur tous les meubles et les mains courantes fixées au plafond. L’avant de cette belle zone de vie éclairée par les nombreux hublots de coque, de pont et de rouf, est occupé sur tribord par une belle table prévue pour six convives, à condition de prévoir deux tabourets d’appoint, et sur bâbord par le salon avec un confortable sofa et une belle table à carte, l’ensemble faisant du poste de navigation un endroit où l’on peut se réunir à plusieurs pour étudier le programme du jour et la météo. Derrière en bas de la descente, se trouve une cuisine en U dont l’ergonomie est pensée pour offrir une position quelle que soit la gîte, et la présence de deux petits hublots ouvrants au-dessus de la cuisinière constitue aussi un plus. La cabine armateur, dans laquelle il faut descendre une petite marche pour augmenter la hauteur sous barrots, se trouve à l’avant avec un lit double sur îlot central et deux petites banquettes latérales. Les rangements ne manquent pas avec, entre autres, deux penderies et un meuble avec étagères et tiroirs. Un cabinet de toilette se situe sur bâbord, quand la cabine de douche se situe à tribord. Les invités disposent de deux cabines de tailles similaires à l’arrière, mais l’on peut choisir entre deux options pour les salles d’eau : d’une part, un espace unique accessible soit depuis l’une des cabines ou depuis le carré, d’autre part, deux cabinets de toilette privatifs, mais dans ce cas, la cuisine est amputée de près de la moitié de sa surface…
Avec six personnes à bord, l’Oceanis Yacht 54 offre un réel confort et un bon niveau de prestations en jouant sur la clarté et la générosité de ses espaces de vie, mais il démontre aussi une belle aptitude à naviguer sur la durée, avec des équipements misant sur la simplicité d’utilisation et la sécurité en mer.

Fiche technique

Longueur hors-tout
17,16 m
Largeur
5,00 m
Tirant d'eau
2,50 m
Motorisation
80 ch diesel
Capacité carburant
400 l
Eau
720 l
Matériau
polyester
Déplacement
16,6 t
Surface de grand-voile
63 m2 (mât à enrouleur)
Surface de génois
65 m2
Surface de solent autovireur
-
Surface de Code 0
-
Surface Gennaker
-
Surface spi
210 m2
Prix HT
à partir de 436 500 €
Architecte naval
Biscontini Yacht Design
Designer extérieur
Lorenzo Argento
Designer intérieur
Lorenzo Argento
Constructeur
Groupe Beneteau (Saint-Gilles-Croix-de-Vie)

Le magazine actuel